Quelles garanties demander à un futur locataire ?

Un locataire à toute a fait le droit de demander une garantie avant de conclure un contrat de location. Après avoir étudié chaque dossier de candidature, le bailleur est libre de choisir son futur locataire. Ce choix est basé principalement sur la solvabilité du candidat, des garanties qu’il détient, de la stabilité de son travail… Certains critères peuvent être exigés par le bailleur pour ne pas être démunis si le locataire devient insolvable. Si vous cherchez une maison ou un appartement, autant savoir ces critères pour faciliter la tâche. Par contre si vous êtes propriétaire, quels sont les critères attendus d’un locataire fiable ? Ne manquez pas la suite.

La nécessite des garanties

Il est normal que le bailleur demande certaines garanties pour éliminer les risques de loyer impayé. Cette garantie peut se présenter sous forme de caution ou d’assurance. Pour ce faire, la propriétaire a le droit de demander une liste limitative des pièces justificatives sans pour autant s’immiscer dans la vie privée des candidats locataires. D’ailleurs, la loi impose une liste des documents autorisés tels que : le dernier avis d’imposition, trois derniers bulletins de paye ou encore un contrat de travail. Il faut faire attention aux documents qui sont interdits sous peine d’être pénalisés par la loi.

La garantie sous forme de caution

C’est une forme de garanties très classique, car bien que ce n’est pas obligatoire, c’est devenu une rituelle dans le secteur immobilier. Un dossier complet muni d’une caution est prioritaire dans le choix du propriétaire. Vous avez surement déjà entendu parler d’une personne, ou peut-être même que vous l’étiez autre fois, qui se porte garant du paiement d’un loyer. La caution se traduit par un acte de caution renferment certaine mention obligatoire fixée par la loi. Avec cet acte, le propriétaire aurait une garantie d’être payé même si le locataire se trouve dans une situation de difficulté financière.

La garantie sous forme de dépôt bancaire

Peu fréquent, mais aussi pratique que l’autre. En effet la loi prévoit une possibilité de garantie bancaire de location d’une somme allant jusqu’à trois mois de loyer. La somme peut se présenter sous forme d’une épargne effectuée par le locataire ou d’un emprunt auprès d’une institution financière et le locataire s’engage à le rembourser mensuellement. Dans ce cas, c’est la banque qui délivre une attestation de garantie sous forme de formulaire envers le bailleur. Ainsi, le bailleur ne pourra pas savoir d’où vient la garantie.

Comment mettre un bien immobilier en location ?
Première location : bien constituer son dossier de futur locataire

Plan du site